Sign in / Join

3 erreurs à ne pas commettre lorsque l'on pratique le yoga à deux

Aujourd’hui, plusieurs centaines de millions de personnes pratiquent le yoga dans le monde et ce chiffre ne cesse de croitre. En effet, cette discipline sportive et spirituelle est un excellent moyen pour développer sa santé et son bien-être en général. Cependant, comme toutes les activités sportives ou de remise en forme, il faut aussi savoir les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on pratique le yoga avec un partenaire. Voici 3 erreurs à éviter.

Ne soyez pas trop compétitif

Le yoga n’est pas une compétition. Le but de cette discipline est de se détendre et de déstresser. Si vous vous mettez dans l’ambiance compétitive, alors votre partenaire et vous allez avoir plus de risque d’être stressés. Ne soyez pas trop dur avec vous-même et ne vous blâmez pas si vous n’arrivez pas à adopter certaines postures.

A voir aussi : Quels sont les avantages du brassage ?

Au yoga, vous devez trouver votre propre limite et vous dépasser d’une manière sûre et confortable. Il n’est pas nécessaire de vous comparer à votre partenaire ou d’essayer de le surpasser. Cela peut se révéler être une source de frustration et de mauvaise humeur. En effet, tout le monde ne peut avoir le même niveau. Il est donc normal d’éprouver des difficultés à certaines positions et de ne pas arriver à les tenir aussi longtemps que votre partenaire.

Par ailleurs, rencontrer des difficultés ne signifie pas que vous êtes un moins bon adepte du yoga que votre partenaire. Au contraire, chaque personne possède ses propres limites et sa manière de les atteindre. Concentrez-vous simplement sur votre propre pratique et laissez tomber les comparaisons et toute idée de compétition.

A lire également : Comment garder ses muscles après 50 ans ?

Ne pas communiquer

Le yoga à deux est un sport de communication. Cela signifie que vous et votre partenaire devez être sur la même longueur d’onde en ce qui concerne votre pratique. Si l’un ressent une douleur ou un inconfort, il doit le faire savoir à l’autre. Vous pourrez ainsi faire des ajustements pour que chacun se sente à l’aise.

Si vous pratiquez par exemple avec un débutant, il est indispensable de lui expliquer clairement les postures et les positions. Cela lui permettra d’avoir une meilleure expérience et de progresser avec un rythme plus rapide. Ainsi, chacun s’en sortira gagnant.

La communication peut aussi se faire dans le sens contraire. Si vous pratiquez avec quelqu’un qui est plus avancé que vous, il vous fera découvrir d’autres postures et étirements que vous ne connaissez peut-être pas. C’est une façon de progresser de manière sûre et efficace.

Vous pouvez aussi signaler vos difficultés à votre partenaire. Par exemple, si vous sentez une douleur ou des crampes dans telle ou telle partie de votre corps. Vous n’êtes pas à l’aise avec une certaine posture ou vous avez besoin de faire une pause ? Faites-le simplement aussi savoir à votre partenaire. Lorsque vous pratiquez le yoga à deux, il est utile de communiquer sur vos besoins et vos limites.

Ne soyez pas autoritaire

Vous devez éviter d’être autoritaire ou arrogant avec votre partenaire quand vous pratiquez le yoga à deux. Il est important d’être patient, compréhensif et de respecter les limites de votre partenaire. Le yoga est un voyage, pas une destination, alors savourez chaque moment que vous passez à pratiquer ensemble.

Si vous êtes par exemple le leader du duo, alors c’est vous qui décidez du rythme de pratique. Cependant, vous ne devez pas forcer votre partenaire à avoir des postures qu’il n’a pas envie d’adopter. Votre but n’est pas d’imposer une pratique à l’autre contre son gré. L’objectif est de lui faire découvrir les bienfaits du yoga et de lui donner envie d’en faire une pratique régulière.

En revanche, si vous êtes un débutant, vous devez respecter les limites de votre partenaire expérimenté. Si vous n’êtes pas à l’aise avec une position, alors vous pouvez demander à votre partenaire de la changer. Néanmoins, ne lui imposez pas que votre rythme. En étant autoritaire, vous risquez de faire fuir votre partenaire.

D’un autre côté, ne soyez pas celui ou celle qui dit toujours à votre partenaire ce qu’il doit faire. Il est capital de communiquer et d’être clair sur le résultat que vous voulez tirer de votre pratique.