Sign in / Join

Quel matériel pour faire du parapente ?

Dans le monde du vol libre, le parapente est un sport qui a vraiment le vent en poupe. Bien plus facile d’accès que le deltaplane et bien moins cher et contraignant que le planeur, le parapente permet de décoller de n’importe quel sommet et de planner avec une facilité assez déconcertante. Et ce sport n’est pas réservé à une élite bien au contraire. La plupart du temps il suffit d’avoir l’occasion de faire un baptême en parapente et de découvrir ces sensations uniques pour avoir envie de voler de ses propres ailes. Mais au final quel matériel faut-il pour faire du parapente ?

L’équipement de parapente incontournable :

Pour faire du parapente il faut les éléments obligatoires suivants :

A découvrir également : Comment atteindre 10 000 pas par jour ?

  • Une voile de parapente
  • Une sellette
  • Un parachute de secours
  • Un casque
  • Des lunettes de soleil

La voile de parapente :

C’est la voile de parapente, aussi appelée aile de parapente, qui vous permet de glisser dans l’air. Elle est construite avec une double surface de tissu cousue pour former des caissons. Ces caissons, en se remplissant d’air lors du décollage, donnent la forme d’aile d’avion à la voile. C’est grâce à cette forme aérodynamique qu’un phénome de sustentation se produit et c’est ce phénomène qui permet de planner dans les airs.

A lire en complément : Quels sont les avantages du kayak gonflable Intex Explorer K2 ?

Il existe de nombreux fabricants et aussi différentes classes de voile représentant leur technicité. Les voiles les plus courantes sont classées et homologuées EN-A (pour les voiles d’initiation), EN-B (pour les voiles de progression), EN-C (pour les voiles haute performance) et EN-D pour les voiles de compétition.

Il faut alors choisir une voile compatible avec son niveau technique de pilotage pour voler en sécurité.

Autre facteur très important : la taille de la voile. Et oui la surface de l’aile dépend avant tout de votre poids enfin plutôt du PTV (poids total volant) qui englobe le poids du pilote ainsi que de tout le matériel embarqué lors du vol, sellette et voile elle-même comprise. Plus le PTV sera élevé plus la voile devra être grande pour offrir assez de portance.

La sellette de parapente :

La sellette est tout simplement le siège de pilotage du parapentiste. A mi-chemin entre un hamac et un baudrier d’escalade, elle est raccordée à la voile de parapente par de nombreuses suspentes ultra solides. Véritable harnais de sécurité, la sellette dispose de nombreuses sangles d’attache. Le décollage s’effectue debout avec la sellette attachée au pilote mais une fois en l’air le pilote peut alors s’assoir dedans voire se coucher carrément s’il s’agit d’un modèle cocon plus aérodynamique. La sellette doit alors offrir un maximum de confort pour permettre des vols de longue durée.

Le parachute de secours :

Le parachute de secours est un élément de sécurité indispensable, mais non obligatoire, qui permet en cas de problème en vol d’avoir une porte de sortie. En effet dans certaines conditions aérologiques turbulentes, ou lors d’une erreur de pilotage, le pilote peut perdre le contrôle de son parapente ou se retrouver avec une voile qui n’est plus en état de voler correctement. Le parachute de secours qui est soit positionné sous la sellette soit en ventrale devant le pilote, peut alors être déclenché pour assurer une descente en sécurité au sol.

Le casque :

Le danger en parapente se situe surtout au niveau du sol aussi bien lors des phases décollage que d’atterrissage. En cas de retour au sol il est important de porter un casque pour limiter le choc et les blessures/

Les lunettes de soleil :

En parapente on vole toujours à environ 30-40 km/h. A cette vitesse il faut absolument porter des lunettes de soleil pour éviter d’avoir les yeux brulés par le vent relatif. Les lunettes protègent aussi des insectes et des poussières.

Les chaussures de parapente :

Les chaussures de parapente sont aussi un élément indispensable pour la pratique de ce sport extrême. Les pieds des pilotes doivent être protégés à la fois du froid, mais aussi des impacts en cas d’atterrissages brutaux ou lors de la marche en montagne nécessaire pour atteindre les décollages. Les chaussures doivent être confortables et permettre une bonne mobilité des chevilles pour faciliter le contrôle de l’aile tout au long du vol.

Il est recommandé d’opter pour des chaussures montantes qui assurent une meilleure protection et un maintien du pied ainsi qu’une semelle relativement rigide afin d’améliorer l’adhérence sur tous types de terrains. Les bottines alpines regorgent souvent de qualités avec leur doublure thermique, leur grande résistance aux chocs et à l'abrasion, ainsi que leur semelle Vibram offrant une adhérence optimale quelles que soient les conditions climatiques.

Le choix des chaussures doit aussi se baser sur le type de terrain fréquenté par le pratiquant, notamment s’il évolue surtout dans les Alpes ou plutôt dans un milieu plus tropical comme celui proposé en Amérique Latine où les températures peuvent facilement dépasser 30°C pendant toute l'année.

Il ne faut pas négliger la qualité générale du matériel choisi : investir dans une paire haut-de-gamme garantira non seulement la sécurité et le confort, mais prolongera aussi sa durabilité ce qui n'est pas négligeable compte tenu du budget consacré à cette activité souvent coûteuse.

Les vêtements adaptés pour le parapente :

Le choix des vêtements est essentiel lorsqu'on pratique le parapente. Il doit être à la fois confortable et résistant, tout en permettant une grande liberté de mouvement. La tenue idéale se compose d'un pantalon ample et souple, d'une veste coupe-vent imperméable ainsi que d'une paire de gants.

Il est aussi recommandé de porter une couche thermique en dessous afin de maintenir la température corporelle lorsque l'on prend rapidement de l'altitude. Les tissus techniques permettent un ajustement optimal à chaque morphologie pour offrir une meilleure aération et ainsi éviter toute sensation désagréable pendant les heures passées dans les airs.

La couleur des vêtements choisis peut avoir son importance : pensez à bien réfléchir. Optez plutôt pour des nuances intermédiaires comme le jaune, l'orange ou encore le rouge qui sont facilement repérables depuis le sol.

N'hésitez pas à investir dans un équipement complet comprenant tous ces éléments indispensables ; ceci garantira votre bien-être physique mais aussi mental lors des expériences inoubliables que vous vivrez dans les montagnes majestueuses au cours du vol.

Les instruments de vol indispensables pour le parapente :

En plus des vêtements adaptés, il faut bien s'équiper en termes d'instruments de vol. Effectivement, ils permettent au pilote d'avoir une meilleure visibilité sur son environnement et ainsi d'assurer un vol en toute sécurité.

L'instrument le plus important est la voile, qui doit être choisie en fonction du niveau du pilote mais aussi des conditions météorologiques dans lesquelles il évoluera. Cette dernière doit être équipée de systèmes anti-vibrations et anti-turbulences, pour garantir une stabilité optimale pendant le vol.

Un autre instrument indispensable est l'altimètre barométrique. Il mesure la pression atmosphérique pour déterminer avec précision l'altitude à laquelle se trouve le parapentiste. Cet appareil peut aussi servir à prévoir les changements climatiques tels que les rafales ou encore les turbulences.

Pour suivre sa trajectoire, le pilote dispose aussi d'un GPS. Ce dernier lui indique sa position géographique ainsi que celle de ses coéquipiers. De nombreux modèles permettent aussi de préprogrammer différents itinéraires avant même que vous ne preniez votre envol ! Un vrai atout lorsqu'on souhaite planifier une sortie aérienne.

Certains instruments comme le vario-altimètre (qui mesure la vitesse verticale ascensionnelle) ou encore la radio sont aussi recommandés pour les parapentistes plus expérimentés. Il faut se faire accompagner par un professionnel qui saura vous guider dans l'achat et l'utilisation de ces appareils.

Il est impensable de prendre son envol sans être correctement équipé pour garantir une sécurité maximale tout au long du vol. N'hésitez pas à investir dans des instruments performants pour profiter pleinement des merveilles que nous offre la nature !

Les accessoires utiles pour le parapente : sac de portage, système de radio, GPS, etc

Au-delà des vêtements et des instruments de vol, vous devez avoir un sac qui permettra au pilote de transporter facilement son équipement sur le lieu de décollage.

Le choix du sac doit se faire en fonction des besoins et du matériel à transporter. Il existe des modèles adaptés aux débutants ainsi qu'aux pilotes expérimentés, avec différentes capacités et caractéristiques telles que la résistance aux intempéries ou encore une aération optimale.

Un autre accessoire essentiel est la radio. Celle-ci permet une communication directe entre les différents membres du groupe, mais aussi avec les personnes au sol telles que l'instructeur ou encore l'équipe météo pour obtenir des informations importantes sur les conditions climatiques actuelles.

En ce qui concerne la navigation aérienne, un GPS peut s'avérer très utile pour suivre sa trajectoire ou encore prévoir ses atterrissages selon la distance parcourue. De nombreux modèles sont disponibles sur le marché offrant diverses options telles que l'affichage 3D cartographique, la connectivité Bluetooth ou Wi-Fi dédiée, etc.

Pour pouvoir capturer chaque instant mémorable lors des vols en parapente, vous devez bien vous renseigner sur les différents accessoires disponibles sur le marché avant d'acheter en vérifiant la qualité et les avis d'experts dans le domaine afin de choisir celui qui conviendra le mieux à vos besoins. Les accessoires ajoutent un plus non négligeable en termes de confort et de sécurité pour le parapente.